Reconnue
d'utilité
Publique

Nous Contacter    

 Vous êtes ici :Accueil > Qui Sommes-nous ? > Les Grandes Dates

 

 

 

Qui Sommes-nous ?

  Présentation de la MOCF
    Notre Origine
  Les Grandes Dates
    Les Présidents Successifs
    Témoignages Vidéo
    Soutenir notre Action

 

 

Les Grandes Dates

 

A l'issue d'une séance du comité de l'Association Fraternelle de la section de Paris Orléans, Charles Edmond Flamand lance l'idée de créer l'Orphelinat des Chemins de Fer et fait part de ses premières démarches. Le projet reçoit une approbation unanime et de nombreux bénévoles mutualistes le rejoignent.

C'est la première structure de l'histoire, destinée à venir en aide aux orphelins des chemins de fer.

 

L'autorisation préfectorale est acquise, les premières réunions, où sont assurées les fondations se tiennent chez un petit commerçant rue d'Arcole à Paris. Le règlement est établi sur les bases de la Mutualité et de l'éducation familiale alors que jusqu'à présent, on ne conçoit guère d'orphelinat sans établissement approprié.

 

L'autorisation ministérielle faisant suite à l'arrêté préfectoral est prononcé.  

 

6 ans après la fondation, un bulletin trimestriel d'informations voit le jour. Il renseigne les adhérents sur l'actualité, le fonctionnement, les modifications aux statuts, les nombreuses fêtes et manifestations déjà organisées par les sections.

 

Le Président de la République décrète l'œuvre "Etablissement d'utilité publique".

 

En vertu du premier code de la Mutualité du 25 juillet 1985, L'OCF intègre la Fédération Nationale de la Mutualité Française (FNMF), adapte en conséquence ses statuts approuvés par la préfecture de Paris et devient la Mutuelle de l'Orphelinat des Chemins de Fer.

 

l'Orphelinat fête ses 100 ans d'existence.

 

La MOCF jusqu'alors locataire, devient propriétaire de ses bureaux actuels situés au 139 rue du Faubourg St Denis. Cette mesure, bien qu'ayant fait grand débat au Conseil d'administration notamment sur l'importance de l'investissement, s'avère aujourd'hui salutaire. En effet, de par sa valeur sans cesse réévaluée, notre acquisition immobilière contribue à respecter les réserves mathématiques exigées par le Code de la Mutualité.

 

Le gouvernement décide de faire ratifier par voie d'ordonnance le nouveau Code de la Mutualité transposant au monde mutualiste les directives européennes de 1992 sur les assurances.

Cette réécriture garantit en particulier les droits et la protection des intérêts des souscripteurs, des adhérents et des bénéficiaires.

 

En application de ce nouveau code, après des démarches administratives longues et complexes, le Président Michel CERTAIN obtient l’agrément de notre mutuelle par décret du Journal Officiel le 23 février 2003.

 

La Mutuelle de l'Orphelinat des Chemins de Fer fête ses 120 ans d'existence avec sérénité, avec une assise financière confortée et validée par  solvabilité II, cran supérieur à la première version du code de la Mutualité.

 

Françoise AUTIQUET est élue huitième et première présidente de la MOCF. Elle succède à Michel CERTAIN qui pendant près de 14 ans a assuré avec sérieux et compétence la continuité de l'oeuvre créée par Charles Edmond Flamand. Michel CERTAIN avait annoncé depuis longtemps son intention de se trouver un successeur afin d'assurer une bonne transition des dossiers et de la présidence de la MOCF. Voilà qui est fait de belle façon et qui plus est, en féminisant un peu plus le conseil d'administration qui comporte désormais cinq femmes. Bien que nous soyons encore loin de la parité, la Mutuelle a fait un grand pas dans le domaine!

Depuis 124 ans

des milliers d’enfants secourus

 

 

Autorisée par arrêté Préfectoral du 4 juillet 1891 et par Arrêté Ministériel du 29 juin 1893

Reconnue d'Utilité Publique par décret du 15 décembre 1899.

QUI SOMMES-NOUS ?

 

NOTRE BUT

 

NOS PRESTATIONS

 

MANIFESTATIONS/ RENDEZ-VOUS

 

NOS PARTENAIRES